C’est les soldes, je reste chez moi.

 

IMG_2638Je crois que cette fois c’est la bonne, le visa pour la Thailande est dans la poche, la motivation à son comble, le lecteur mp3 chargé à bloc. Plus qu’une grosse semaine d’attente !

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=8IkOT1-vd6A?hl=en"><img src="https://i2.wp.com/www.rocktheworld.fr/wp-content/plugins/images/play-tub.png?w=678&#038;ssl=1" alt="Play" style="border:0px;" data-recalc-dims="1" /></a>

Aujourd’hui c’est l’ouverture des soldes, j’ai hésité une seconde à aller me mêler au troupeau affolé à l’idée de rater les meilleures affaires mais non, en fait: manque de motivation, plus d’argent parce que mon ordinateur n’a pas eu de meilleurs idées que de me lâcher dans les mains le lendemain de son nettoyage intégral. Ce qui forcement te plonge dans un élan de culpabilité. Imaginons un peu que comme moi, il ne supporte pas que l’on mette les mains dans son propre merdier accumulé jours après jours (big up à toi maman). Bref, pour en revenir à nos moutons, j’ai suffisamment de quoi m’habiller contrairement à ce que dit la responsable logistique qui régit ma garde-robe (comprend ici, une nouvelle fois ,ma mère, qui semble être à l’honneur aujourd’hui). Je conchie ces périodes ou l’argent coule à flots par prétexte et d’où nait un certain paradoxe économique: Acheter plus pour dépenser moins. Car oui, tu es conditionné à acheter ce jour-là, surtout si tu te déplaces spécialement pour cette occasion, alors que tu traînes habituellement des pattes pour allez voir ta grand-mère qui n’attend que des nouvelles de ses petits enfants. Infâme ingrat que tu es! Ceci étant dit, Même si tu avais prévu de te rendre dans ton centre commercial adoré, et ce, dans l’optique d’apprivoiser ce superbe petit blouson en daim que tu avais repéré quelques jours auparavant, non, tu ne t’en sortiras pas comme ça. Ben oui, toutes ces fringues et autres denrées en tout genres te feront de l’œil semblant te dire « Hé ho! Regarde-moi, je suis à -50% t’as vu » ! Et forcement, à ton cerveau conditionné en bon acquéreur temporairement compulsif de te dire : « effectivement, cette paire de pompes à bel et bien raison! C’est pas cher -50% et les soldes n’arrivent pas tous les jours, allez soyons fifou!« .

Je déteste rentrer dans les magasins car je subis une pression terrible: « Si tu rentres dans mon magasin tu vas surement acheter, alors je te fixe intensivement au cas ou t’ai besoin d’aide pour choisir ton tee shirt tu comprends? C’est dur de choisir un tee shirt… » .

Lorsque je DOIT rentré dans une boutique par obligation de faire un cadeau ou pire encore, de changer un des miens, je me lance alors dans une course contre la montre. Et la c’est parti mon kiki! Alors voyons… Tiens, un tee shirt noir! Super! Il aime probablement ça le noir, c’est gourmand-croquant le noir, c’est trop dans le swag!  Et bien sur, pendant que ton choix commence à prendre forme dans ta tête, non, non, il se rapproche, non, va t-en jeune homme à la coupe de cheveux chronophage.

« – Besoin de quelque chose monsieur ? »

« – Oui, une bière s’il vous plait… »

Dites le avec des chatons
Au passage j’ai trouvé ce site marrant qui permet de communiquer sur les réseaux sociaux avec des chatons.

C’est ainsi que je repars fièrement avec mon tee-shirt en main, dans le soulagement moindre d’avoir accompli une rude tâche. Je crois que je suis définitivement antipathique lorsque je dois faire des achats de ce genre. S’il vous plait vendeurs, à l’instar de Fuzati: Ne me parlez pas!

Bref, malgré tout, j’adore la ville, tous ces gens qui grouillent de toutes parts, ces bourgeois qui se mêlent à des clochards ; des vieux et des jeunes, de tout âge et de toutes origines confondus faisant leurs train de vie. À 8 heure, on rencontre ceux qui embauchent mais ceux qui vont se coucher aussi. Pas de repos pour la ville, quoi qu’il arrive, il y a toujours quelque chose à faire ou quelqu’un avec qui parler. Le matin est direct, radical voir parfois brutal. Le mec à qui tu tentes de parler pendant qu’il est dans sa course infernale peut t’envoyer chier en moins de deux (et c’est normal, il va devoir s’enfermer dans son bureau alors qu’il fait beau dehors). Mais il n’y a pas que ça. Heureusement, tu rencontres celui qui sort de sa soirée et qui cherche un autre endroit où il pourrait tranquillement ponctuer son périple nocturne, Tu croiseras le chemin du retraité qui va chercher son « Sud Ouest » ou encore celle qui promène son chien en passant par le sans-abri qui te demande quelques centimes. Tous ces gens qui ont le temps seront surement ravis d’avoir quelqu’un avec qui discuter de la pluie, du beau temps ou encore de cuisine à base de quenelles.

J’aime bien m’asseoir à une table d’un café ou d’un bar et regarder tout ce petit monde qui s’active dans l’attente qu’un client arrive, un qui à le temps.
Pendant que je bois mon café j’ai mon lecteur MP3 dans les oreilles.

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=dBbTJDZIFGE?hl=en"><img src="https://i2.wp.com/www.rocktheworld.fr/wp-content/plugins/images/play-tub.png?w=678&#038;ssl=1" alt="Play" style="border:0px;" data-recalc-dims="1" /></a>

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=u4XevlloPY4?hl=en"><img src="https://i2.wp.com/www.rocktheworld.fr/wp-content/plugins/images/play-tub.png?w=678&#038;ssl=1" alt="Play" style="border:0px;" data-recalc-dims="1" /></a>

> Gallerie photo : Bordeaux en noir et blanc <

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.