Fez – Souk à ciel ouvert et tanneries

Arrivé en train à Fez depuis Casablanca, je réserve une auberge depuis ce dernier, le taxi me dépose aux abords d’un rond-point, j’appelle le responsable car je ne trouve pas mon domicile temporaire. Cette dernière se situe dans un couloir donnant sur une rue, puis, après quelques tournants, on arrive face à une porte puis, sans indication aucune, l’entrée de ma maison pour les 5 prochains jours.

Le souk

L’activité touristique de Fez se concentre essentiellement dans l’ancienne médina située au nord-Est de la ville. Un bazar géant, photogénique, ou se mêlent touristes et locaux dans une atmosphère dynamique bruyant. Une rivière qui sépare le souk en deux dessine le souk de nombreux corridors montants et descendants. Il est d’une rare facilité de se perdre dans ce labyrinthe et je me serais vu à trois reprises passer devant les mêmes stands alors que je flânais cherchant ma route depuis plus d’une heure…

C’est d’ailleurs en sortant des sentiers battus que Fez révèles les envers du décor. Parfois, on se perd seul mais on est vite remis sur le droit chemin car les gens ne comprennent pas ce que l’on fait dans des rues ou « il n’y a rien par la mon ami ». On trouve des portes entrouvertes ou les gens travaillent le cuir ou le bois. Certains spots touristiques sont d’ailleurs quasi impossibles à trouver sans un guide, alors, à un moment donné, quelqu’un vient vous proposer ses services.

Youssef, 27 ans, qui parle le Français, l’Arabe, l’Espagnole et l’Italien m’entraine dans les profondeurs du souks, un pétard à la bouche, me proposant une bouffée de temps à autre. Il m’emmène dans un magasin à plusieurs étages dont la vue plongeante offre un panorama à couper le souffle sur l’ancienne tannerie, toujours en activité. Le responsable du magasin me demande si je vais acheter, je lui dit que non, je peux aller voir, mais juste 3 minutes puisque je ne débourserais rien dans son étale.

IMG_6270

Auberge

J’aurais passé 4 nuits dans cette auberge, la moins chère de Fez: 6 euros, mais je ne dormais pas seul puisque des blattes venais régulièrement me chatouiller le museau durant la nuit. Je discute avec d’autres voyageurs étranger et locaux, et je planifie le reste de mon séjour. Je décide partir vers Merzouga, dans l’optique de voir si les dunes sont toujours faites de sable.

IMG_20170516_191615 IMG_20170516_191648

Photos

 

A bientôt!

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.