Liberia, Urbex à Ducor Hotel

On a eu un nouveau volontaire qui était de passage pour 1 semaine au Liberia avec sa copine (et il a un C.V. plutôt balaise) pour les besoins d’un clip vidéo. Ballard, un Américain venu se frotter au doux plaisir de la banane plantain ainsi que visiter l’ambassade américaine (parce qu’il est interdit de filmer aux alentours avec un smartphone et qu’il faut donc patienter 2 heures que quelqu’un vienne te faire remplir un formulaire pour ensuite voir les vidéos que tu as filmé pour finalement te dire que c’est bon, on voit presque rien, tu peux les garder), me demande un endroit ou l’on pourrait capturer West Point depuis les cieux, ou presque. Je me renseigne pour découvrir que le truc qui surplombe la ville et qui demeuré un mystère pour moi était en fait un ancien hôtel 5 étoiles que la guerre n’a pas épargné. Ce dernier devait être rénové par Kadhafi, gratos, en guise d’aide au pays mais voila…pouf, plus de Kadhafi.

Ducor Hotel
Ducor Hotel – Monrovia, Liberia, depuis chez moi

 

Ducor Hotel - Monrovia, Liberia

Nous partons donc en direction du perchoir Ducor Hotel avec mon chauffeur préféré qui aime, lorsque ivre, se confier à moi pour peu que j’arrive à comprendre ce qui m’est dit. Comme tu es un lecteur assidu, tu sais que l’exploration de lieu abandonnées est cool photographiquement. On appelle ça  « Urbex » pour « Urban Exploration ». C’est donc avec enthousiasme que je me rends dans cet endroit chargé d’histoire.

On s’engage dans une rue a gauche. Ca commence à grimper un peu, la végétation a repris le dessus et on se croirait dans une scène post-apocalyptique (Ce qui, après réflection, est bel et bien le cas). On se retrouve plongé dans un autre monde. Un monde fait d’un mélange de béton et d’une végétation luxuriante te transportant dans une sphère plutôt apaisante.

Ducor Hotel - Monrovia, Liberia
Quelques un des rares bus du pays (qui ne servent qu’au ramassage scolaire, les transports en commun de voirie n’existent pas ici…)

Comme partout au Liberia, du super marché à l’école en passant par la résidence, il y a des gardes. Ces dernier nous voient arriver de loin et on prend l’allée qui servait autrefois à ce même usage. Le garde qui est un flic nous gare. Nous sommes seuls et je trouve que le service d’ordre est d’une efficacité redoutable!

– « Hey buddy! on souhaiterait filmer West Point depuis le toit. On est un ONG, on est cool et on sens bon. C’est possible? »

Regard très intéressé du mec qui vois 3 blancs-becs débarquer avec plusieurs milliers d’euros de matos sur eux.

– « Bien sur oui, ça coûte 80$! »

– « … »

– « … »

– « … »

On arrivera finalement à négocier notre entrée pour 20$. Ce qui reste une somme coquette.

Ducor Hotel - Monrovia, Liberia
Vous voulez quelle chambre?

On s’enfonce finalement à l’intérieur de l’hôtel et on emprunte un escalier en demi lune. Ça avait l’air classe dans le temps!

 

Ducor Hotel - Monrovia, Liberia
Hall principal et son escalier

De grands couloirs aux murs ouverts, on dirait que seuls les murs porteurs ont été épargnés… On continue notre montée pour arriver à la première terrasse qui nous permettra de filmer le plan désiré. Le flic joue sont rôle de guide.

Ducor Hotel - Monrovia, Liberia
Ballard accompagné de notre guide

On continue de monter, toutes les chambres sont vide. Curiosité, on trouve des inscriptions sataniques sur un mur puis du Street Art bien cool.

Ducor Hotel - Monrovia, Liberia
Nous somme tous des feux d’artifice, montant, brillant, éclatant pour finalement disparaître.
Ducor Hotel - Monrovia, Liberia
Plusieurs chambres sont comme ça.

On arrive sur le toit de Monrovia. L’océan est majestueux d’ici et semble ne rien avoir à envier aux plages stéréotypées de Beverly Hills.

Ducor Hotel - Monrovia, Liberia
West Point au fond.

On continue à grimper. J’aimerais passer plus de temps à prendre de photos et à explorer cet endroit mais non, un dernier plan et nous redescendons. Sur la route, on nous explique qu’il y a un autre hôtel dans le genre, abandonné et de même taille. Plutôt cool.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.