Thaïlande France à vélo (2/2)

Ceci est la suite de la première partie que tu peux consulter ici

Restons dans la thématique:

<a href="http://www.youtube.com/watch?v=GugsCdLHm-Q?hl=en"><img src="https://i2.wp.com/www.rocktheworld.fr/wp-content/plugins/images/play-tub.png?w=678&#038;ssl=1" alt="Play" style="border:0px;" data-recalc-dims="1" /></a>

Description de mon projet « Thaïlande France à vélo »

J’ai ce projet en tête depuis quelques mois maintenant. Il me reste donc 15 jours avant de finir ma mission de volontariat à Chiang Mai en Thailande. L’attente se fait dur et je commence à avoir des fourmis dans les jambes mais putain ça va être bon! CA VA ÊTRE PUTAIN DE BON!
Du coup, tel le nom d’un groupe de musique de mauvais goût dont l’apogée de son succès fut atteint durant l’été 1998 pour rechuter sitôt après: je serais donc une sorte de nomade à bicycleeeteeuuuuhhhh.

 

Le trajet

Bon, voici très sommairement et un peu à l'arrache, le trajet jusqu'en Chine
Bon, voici très sommairement et un peu à l’arrache, le trajet prévisionnel jusqu’en Chine
Ok soldat, voilà le plan. Départ à vélo depuis Chiang Mai en Thaïlande en direction de la Birmanie (Myanmar pour les intimes) pour ensuite descendre vers le sud en longeant la côte. Retour en Thaïlande et traversée de cette dernière d’ouest en est pour rejoindre le Cambodge. De là, remontée vers le Laos et traversée de ses nombreuses montagnes. Dés lors que je serais au nord, je passerais la frontière pour rejoindre la Chine. Et là, c’est le mystère total. Traversée de la Chine à vélo ou non? On prend un train? Si traversée à vélo, on passe par le Tibet? C’est grand et haut le Tibet quand même. Mais d’un autre côté ça à l’air bien chouette ,surtout si tu as lu tintin et encore plus si tu t’es acharné sur une méga drive à essayer tant bien que mal d’escalader cette foutu parois qui n’aura que su te faire honteusement chuter sur le panneau « Game Over ». Voilà, tu auras perdu 4 heures de ton temps et gagné une profonde rage envers les levels designers. Bref, j’ai quelques mois devant moi pour affiner mon trajet en Chine. Le but premier, c’est de rejoindre le lac Baïkal en Russie tout en passant par la Mongolie qui font partis des endroits que je veux absolument voir.Une fois quelques nuits passées sur les rives de ce mythique lac, j’envisagerai un retour en France en passant par le Kazakhstan, tchulé d’Ouzbékistan!, Turkménistan (bref tous les pays qui finissent en « stan »). De la je pense contourner la Russie du Sud-Ouest l’Ukraine. Et puis pour la suite, je n’aurais que l’embarras du choix!

 

La nuit.

Je vais vivre en hamac, ayant déjà tenté l’expérience en solo dans les parcs nationaux en Thaïlande, c’est un mode que j’apprécie de par son poids, son confort et sa facilité de mise en place (malgré le fait qu’il te faille trouver deux arbres, poteaux et autres grilles à bonne distances, mais chercher les supports qui seront garant de mon sommeil constituera un jeu en soi, et puis, pour les pays comme la Mongolie et ses infinies steppes, il y aura d’autres solutions, peut être que je troquerais mon hamac pour une tente). Dans le cas échéant où je devrais dormir dans les bois (car les temples ouvrent la porte au voyageur en quête d’un endroit où dormir). J’ai prévu ce qu’il fallait: Une bâche 3x3m et une corde de 10m à suspendre au-dessus du hamac en cas d’arrosage naturel. On appelle cela un Tarp. Aussi, je compte bien sur l’hospitalité des gens que je croiserai sur mon passage, ne serait-ce que pour me prêter un bout de jardin ou carrément un morceau de leurs humbles demeures. Le but étant de limiter les dépenses dans les guest house, hôtel et camping mais aussi de favoriser la rencontre avec l’autochtone.

 

Durée du séjour

Je n’en sais fichtre rien, partons sur un an voir un an et demi. Quoi qu’il en soit, Je ne compte pas établir un record du monde de vitesse. En fait si je devais en établir un, ça serait plutôt un record de lenteur. La durée et la distance, dépendront de pleins de facteurs: montagnes, routes, motivations, intérêt pour le pays, rencontres, gueules de bois, problèmes mécaniques, etc….

 

Coût de la vie à vélo.

J’espère réussir à vivre avec 5$ / jour. Les plus grosses dépenses resteront les visas et les éventuelles réparations (et ces saletés d’impôts… état français, s’il te plaît, oublis moi un peu, je suis en vacances).
Quoi qu’il arrive, il y a plusieurs moyens de faire de l’argent avec ce projet.

 

Nourriture

Asie du sud est: facile, restaus, rien ne coûte cher ici et tu manges bien. Ensuite, popotte, gamelle et tout le tralala. Les patates, au même titre que la vodka, ne doivent pas être très chers en Russie.
Voila mon petit esquimau. Tu sais tout !

Jte fait plein de poutous et en attendant la suite, Banzaïiï !

 

7 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.