10 Jours en Chine – Beijing ou pékin.(1/2)

Après quasiment 6 mois et surtout des tonnes de choses a raconter, me revoilà face à la page blanche de ce post et de son curseur clignotant, véritable signe de vie digitale. En effet, j’ai complètement délaisser les videos de mon aventure à deux roues au Portugal (il en reste deux à monter)  ainsi que pleins d’autres choses! Mais bref, pour le moment, parlons de l’un des dernier voyages en date: La Chine!

Alors la Chine? C’est comment?

Les gens sont-ils sympa? C’est t’y vrai qui a pas facebook?  Est-ce que l’on trouve des usines avec des enfants qui travaillent dedans? Manges-t-on du chien? Les chinois ont-ils une âme? Je vais donc ici tenter de répondre a ces questions, ou pas, bref, attaches donc ta ceinture, on décolle pour la Chine!

Sur la route de Xining. Les plateaux Tibétains.

Pourquoi la Chine?

Je ne vais pas au pays du soleil levant par pur hasard, ma présence est purement diplomatique puisque je dois rencontrer la famille de la personne avec qui je partage mes trépidantes déambulations dans ce monde depuis 2 années maintenant. J’ai donc délaissé l’organisation de cette aventure a Ling (c’est le nom de ma compagne) et je ne sais absolument pas ce qui est prévu pour les dix prochains jours lorsque je m’installe dans l’avion et ce pour deux bonnes raisons: La première, c’est qu’il est bon de se laisser surprendre et la deuxième, c’est que je n’ai, selon elle, encore une fois, pas écouter ce qu’elle m’a raconté #metoo.

A la pointe du modernisme…mais!

Que tu sois dans la capitale chinoise ou que tu tiennes un bouiboui qui vend de la soupe au fin fond d’une vallée il te faut un téléphone. même mieux, un smartphone. En effet, tout se gère avec ton téléphone, tu ne payes presque plus en cash et tu scannes le QR Code (tu sais, ces nouveaux codes barres carrés) du restaurant/magasin/bar dans lequel tu te trouves et tu payes la somme demandée via l’application, l’établissement reçois enfin une notification sur son smartphone confirmant le paiement. Mais ça va encore plus loin. Tu peux passer commande de ton café, ton jus d’orange ou ta meringue grâce au QR code imprimé sur la table et un serveur viendra t’apporter ta commande. Tu imagines, même plus besoin de se faire chier a avoir des interactions sociales! La classe.

Mais, comme tu le sais surement, malgré une infrastructure à la pointe de la technologie, il en est autre chose concernant le monde du web et de la liberté d’expression en générale. Tout est censuré la bas. Pas de Facebook, de Google, d’Instagram ou de Wikipedia. En fait, on utilise deux services qui font tout: WeChat regroupe Facebook, Instagram, paiement en ligne. Baidu quand à lui est le moteur de recherche qui te montre de beaux drapeaux ainsi qu’une place bien rangé lorsque tu tappes Tiennammen. Concrètement, tu installes un logiciel (un VPN) sur ton téléphone afin de contourner les protections, Easy.

Conduire en Chine

Alors tout dépend ou tu vas. si tu conduis dans le nord de la Chine, vers Xining, attends toi a une conduite assez… comment dire…anarchique. oui! voila! Pour avoir conduit un peu partout durant mes précédentes aventures, j’ai un peu tiqué sur la chine: On te coupe la route, il faut faire du forcing, j’ai même vu des voiture en sens inverse sur une autoroute fraîchement ouverte! Du délire! Les routes sont parfois en mauvaise état et elles sont parsemées de buildings en construction, pas très glam. Par contre vas vers le sud, du côté de Nanjing. Les routes ici sont nickels, propre, on respecte le code (c’est la que j’ai compris qu’il y en avait un, finalement).

Pub pour une banque en Franc, Aucun rapport donc.

Repas à huit clos et boissons à foison

J’ai été prévenu que l’on accompagné pas les repas de vin mais d’alcool à bruler fort. Prévenu aussi de la procédure à suivre, que tu bois manges avec des amis ou avec la famille, il est d’usage de s’enfermer dans une pièce privatisé avec une serveuse qui t’apportera les multiples plats (trop de plats) que tous se partageront. L’hôte aura pris le soin d’acheter quelques bouteilles d’alcool de blé (à 52% d’alcool le truc, autant te dire qu’on est sur une certaine recherche d’efficacité) .

Un petit dej, et il manque des plats…

Contexte

Les tables sont, a l’instar de ta personne lorsque tu sors du restaurant: ronde. En face de toi, lorsque tu es assis, une assiette, des baguettes, une dose de 20cl ainsi qu’un mini verre a pied qui l’accompagne. Ce qui ne boiront pas ce soir mettent le verre a pied dans la dose, les autres se voient cette dernière rempli par une délicate serveuse. Dans la province ou j’était pour mon premier repas, le premier verre marque le début des hostilités: rempli, on tape le cul du verre sur la table puis buvons cul sec en même temps.  Le match commence. En tant qu’hôte, je suis le partenaire de boisson privilégié, forcement. Le délire c’est que chacun doit trinquer avec tous le monde un par un, tu sais, pour te montrer l’honneur qu’ils ont de t’avoir à table. Il sont super cool les gens de chine et ils m’ont vraiment bien montré qu’ils étaient honorés. En gros, certains se lèvent et viennent trinquer avec toi et refuser n’est pas très bien vu.. alors je trinque. Les plus motivés, en fait, eux, te demande de trinquer direct avec la dose… 10-15cl dans ta poire d’un coup, comme ça, pouf!

Le tour est fini, sauf que non, maintenant c’est a moi de me déplacer pour aller trinquer avec chacun d’entre eux, par respect, un par un, toujours (bordel). Bien sur, tous se relèvent a n’importe quel moment pour re-trinquer avec toi. On commence a manger tôt et on fini tout aussi tôt. tu sors du restaurant à 22 ou 23 heure complètement cramé.

MaoTai, version light.

Et en famille?

A noté que cette…. expérience, est la même avec le beau père lors de la première rencontre. Une espèce de concours de coq ou le but sera de boire a chaque fois que le père bois (et bien sur, de boire avec toutes les personnes autours de la table qui viennent trinquer avec toi puisque ben oui, faut le faire boire à l’outsider! ). Autant te dire que tu finis rarement dans l’optique d’aller faire une activité un peu plus dynamique que de rester dans ta piaule a compter les dolipranes. Expérience plutôt chelou puisque le père à décider de venir avec ses banquiers, les managers de sa société et d’autres collaborateurs pour ce repas. Ca faisait plus de 6 mois qu’il n’avait pas vu sa fille mais il a quand même préférer passer d’un diner intime et familiale de 4 personnes à une démonstration de pouvoir avec 20 personnes. Orgueil:1 – Esprit de Noël:0, balle au centre. Le lendemain, même repas à 12 personnes cette fois, 11h du mat…. premier trucs dans le ventre de la journée: Alcool.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.