De la casse, de la pluie et de la brousse

Oui mes frères et mes sœurs, je suis bel et bien vivant. Ça fais un bail, je m’en excuse et je dois admettre que la principale raison de cette longue est très pénible absence n’est autre qu’une profonde flemme a rédiger du contenu.

Mais oyé oyé bravegens, son altesse est de retour!

Liberian Trip

Il s’en est passé pas mal de truc depuis le temps…..C’était quand la dernière fois déjà? ha oui! je te racontai la désastreuse aventure de mon genoux qui fricote avec une table basse. Suite à ce mauvais chapitre, il me fallait vivre un exil temporaire accompagné d’une bonne dose d’air pur et pour cela, mes camarades de boulot et moi-même avons été envoyé suivre le ministre de l’éducation dans la moitié du pays. Grosso modo, on pourrait résumer cette aventure commet étant « cool mais pas trop ». En effet. On roule 10 heures par jours dans la brousse (ce qui est cool les deux premiers jours) et on s arrête dans des écoles de temps en temps histoire de constater les dégâts. Classe de 60 élèves, pas de chaise, parfois deux classes dans la même salle, pas de chiottes, des profs qui ne sont pas des profs… Bref y a du #taff (Oui, j ai la fâcheuse manie de foutre des #hashtags un peu partout maintenant et ça, c’est depuis qu on m’a filé la responsabilité du compte instagram de l’organisation.  Manager un compte instagram est une aventure: Tu dois trouver ce que diable tu pourrais poster, sachant que dans une école, les jours se ressemblent pas mal, je te laisse juger ici).

Revenons à notre tour avec le ministre. Consigne de ma boss partenaire (ni dieu, ni maître).

Alors Thomas, Dans chaque école, il faut que tu prennes des photos de l’état général, que tu fasses des interviews de profs et de parents d’élèves et puis d’étudiants aussi, c’est bien d’avoir des recueilles d’étudiants.

Premier truc, je suis seul et il me faut manager les micros, l’enregistrement, la camera et les photos, le tout sous la flotte (naturellement). Sachant qu’on avait à peine 10-15mn à passer dans une école et que toute la populace local s’agglutinait autour du ministre, je me suis contenté de clichés et de quelques enregistrements sonores.

Le soir on est dans des hôtels plus ou moins bien. Le dernier avait un truc que je n’ai pas eu depuis 3 mois: Une douche chaude… ouaip gros…une douche chaude sous laquelle je passerais un demi heure a me dire que woooooow ,vin diou c’est trop cool , wooooooow!!

Pourkwaaaaaaaaaa?

 

Sinon truc SUPER CHIANT survenu après 4 jours de trip: Mon appareil photo,  mon compagnon des 3 dernières années à rendu l’âme. Après moults tutos à essayer de le réparer, non, rien à faire, la carte mère et l’alimentation sont morts….C’est alors que je décide de l’envoyer dans un centre Canon en croisant les doigts que le prix ne soit pas trop exorbitant. Je regarde les différents réparateurs et le plus prés se trouve………roulement de tambours…en Afrique du Sud… Taddaahhhh!  EN AFRIQUE DU SUD MEC, le truc quasiment à l’opposé du continent. Bon ok, rien à foutre je tente le tout pour le tout. je monte sur mon vélo et me pointe chez UPS. La femme pèse le truc et note l’adresse. discussion:

– How much?

– One fifty.

– One dollar fifty cents?

– No, one hundred fifty.

– Liberian dollars?

– No,  American Dollars.

– 150$US to send a broken camera?

– Yes, but wait, i can make you a discount……………..140$ is okay?

Hors de question que je paye une telle somme. Jme pointe chez Fedex…. même combat, même prix, une heure d’attente en sus. Ok, donc si je veux pas me ruiner il va falloir opérer avec le système postier Libérien. Gulp. Let’s go. Un type me fait marcher d’un comptoir à un autre pour chaque action à effectuer. peser, acheter l’emballage, emballer, remettre le colis, payer. 65$ plus tard, on me dit que cela prendra 8 à 10 jours. YOU SUCH A LIAARRRRRR! Ça prendra un mois…

Une fois mon appareil arrivé sur place, je reçois un mail. Ça coûtera 550$ de réparations + 150$ de DHL puisqu’ils sont les seuls avec Fedex à pouvoir récupérer le colis et l’envoyer… C’est trop cher pour mon maigre salaire. Solution: mettre sa dignité de côté et envoyer un mail un brin chouineur afin de demander à l’organisation de m’aider. En même temps, j’utilise mon propre matos au boulot hein! Ils ont accepter de payer la majeure partie et ça c’est cool.

Un week-end humide

Sinon y avais Liberia-Tunisie qui jouait il y a deux semaines.  J’ai chopé des place et y suis aller avec mon pote squasheur. Hyper excité, on arrive sur place. J’ai la super patate et l’ambiance me rappelle certains festivals. Il flotte à fond mais c’est un détail qui ne compte plus après 4 mois dans le pays.  On veut rentrer dans le stade alors on attend……1 heure……..2 heure……. ok, je crois comprendre. Monrovia dispose de deux stades. le plus grand est en rénovation. du coup…. ils ont vendu toutes les places en considérant que le stade ou se jouait le match pourrait accueillir autant que le grand stade. Ben non… du coup impossible de rentrer… tension palpable, certains tentent une escalade des murs qui se soldes par des échecs. Certaines personnes commencent à s’engueuler et se taper dessus . Du coup je demande si un bar diffuse le match. un type dans le rue me dit que oui. Il nous fait traverser la moitié de la ville à pied pour arriver dans un bar à foot. On rentre. Le type nous assois à une table en face d’une télé écran plat diffusant un match de foot….mais pas le bon! Haaaaaaaa le Liberia et ses palpitantes surprises! On repars le type me demande un peu d argent pour le « service » qu il nous a rendu. Je rentrerai trempé mais content de cette désastreuse expérience footballistique.

12007047_10153173364557913_695707454_n

 

Le lendemain, toujours avec mon compère bouffeur de Krisprols et aussi grand que le nom de certains meubles made in Ikea ( t’as compris qu’il est suédois hein?), on rejoint un événement trouvé sur les réseaux sociaux qui propose des se retrouver en petit groupe pour aller fais de la rando dans le bush Libérien. Mais oui carrément gros! Réveil a 6h, arriver au point de RDV a 7h. il y a une place pour moi car bien sur, je me suis décidé au dernier moment.  On sera 12 à marcher. J’interroge le type qui organise l’événement, un suédois aussi. Grosso modo, le type va sur google map et improvise un chemin au milieu de la jungle. généralement, il  a des chemins qui se mixes au passages de brousses. 20km totalement sous la flotte avec baignade dans un lac tiède à l’arrivée, mes genoux et mes bras sont écorchés, prochaine rando, je met un pantalon. Sentiment de plénitude, c’est beau, ça sent bon, heureux d’avoir cotoyer des gens qui n’ont pas peur de marcher sous la flotte dans des chemins presque inconnus, les pieds complètements submergées, le genre d’expérience brute ou la nature communique en hurlant. On se sent vivant et c’est beau.

11942322_10206400715670834_4413546499557181848_o
Mon compère suédois en rouge: 10482609_10206400722431003_4539603796356238621_o

Blue lake, Une ancienne mine qui datte des années 60.
Blue lake, Une ancienne mine qui datte des années 60.

3 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.